Coronavirus

Mesures en faveur des entreprises et droit du travail.

Etat au 5 mai 2021

Page en cours de mise à jour suite aux annonces du Conseil fédéral du 12 mai 2021.

Mises à jour récentes

Sommaire

Documents de référence

Pour toute question

Sur le coronavirus en général

office fédéral de la santé publique (OFSP)
Téléphone : TEL

En lien avec le droit du travail

Cette prestation est réservée aux entreprises membres de la FER Genève.
SAJEC
Téléphone : 058 715 32 26

Bénéficiaires aux cas de rigueur

 

 

Votre entreprise a-t-elle le droit à une aide pour cas de rigueur? (PDF) (5 mai 2021)

Le Conseil fédéral a modifié l’Ordonnance COVID-19 sur les cas de rigueur à compter du 1er avril 2021.

Les entreprises créées avant le 1er octobre 2020 (et non plus avant le 1er mars 2020) peuvent désormais requérir une aide financière.

Plafonds:

  • Entreprise avec un chiffre d’affaires annuel jusqu’à 5 millions de francs: les plafonds applicables aux contributions à fonds perdus restent inchangés à 20% du chiffre d'affaires annuel. Le maximum absolu est toutefois relevé à 1 million (auparavant: 750 000 francs);
  • Entreprise avec un chiffre d’affaires annuel de plus de 5 millions de francs: le plafond est de 20% du chiffre d’affaires annuel mais au maximum à 5 millions. Toutefois si l'entreprise enregistre un recul du chiffre d'affaires de plus de 70%, ce plafond peut être relevé à 30% du chiffre d'affaires annuel, mais au maximum à 10 millions de francs. Il en est de même si ses propriétaires apportent des fonds propres sous forme d’espèces (40% de l'aide dépassant 5 millions de francs).

Les grandes entreprises dont le chiffre d'affaires dépasse 5 millions et qui réalisent un bénéfice en 2021 doivent rembourser celui-ci à l'État à hauteur du montant reçu.

Un nouveau formulaire de demande d’aide pour cas de rigueur est en ligne depuis le 1 er avril 2021. Depuis cette date, toute demande doit être faite uniquement au moyen de cette version du formulaire.

Si vous avez déjà déposé une demande ou obtenu une aide pour cas de rigueur, vous devez tout de même remplir le nouveau formulaire pour obtenir le complément d’aide éventuel, selon le nouveau régime en vigueur.

Attention, les entreprises qui auront bénéficié de cette aide après le 1er avril, auront l’interdiction de distribuer des bénéfices et des tantièmes pendant l’exercice durant lequel l’aide sera versée et les trois exercices suivants.

Vous trouverez des informations complémentaires sur les liens suivants:

https://www.ge.ch/actualite/formulaire-demande-aide-aux-entreprises-genevoises-2021-3-02-2021

https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-82923.html


Indemnités en cas de réduction de l'horaire de travail



COVID-19: évolution du cercle des ayants droit RHT (pdf) (21 janvier 2021)

Retrouvez toutes les informations relatives aux indemnités RHT (chômage partiel/technique) sur les sites www.travail.swiss et https://www.ge.ch/reduction-horaire-travail-rht.

Consultez aussi les FAQ consacrées à la réduction de l'horaire de travail.

Formulaires à utiliser

Les formulaires de préavis et de décomptes peuvent être téléchargés à l’adresse suivante: https://www.arbeit.swiss/secoalv/fr/home/service/formulare/fuer-arbeitgeber/kae-covid-19.html.

A Genève, la demande de préavis doit être adressée par e-mail à l’adresse rht@etat.ge.ch.

A Genève, vous avez le choix entre les trois caisses de chômage suivantes: UNIA, SYNA, Caisse cantonale genevoise de chômage (CCGC).

Vous trouverez des FAQ sur le site www.travail.swiss pour vous aider à remplir les formulaires de décompte.

Modifications du régime des indemnités RHT en raison du COVID-19



Consultez l'évolution des conditions du droit aux indemnités RHT (pdf) (22 mars 2021)


Allocations pour perte de gain coronavirus (APG COVID-19)

Toutes les informations concernant les APG Covid-19 sont disponibles sur le site internet de la FER CIAM et notamment un tableau récapitulatif.

Consultez également les FAQ consacrées aux allocations pour pertes de gain, ainsi que le mémento 6.13 de l'OFAS.


Attestation et justificatif de déplacement pour la France

Depuis le 13 janvier 2021, la France a mis en place un couvre-feu de 18h à 6h sur tout le territoire. En dehors de ces heures de couvre-feu, les déplacements sont autorisés en France et vers/depuis Suisse sans justification, ni attestation.

Pendant les heures de couvre-feu, les personnes qui doivent se déplacer pour des motifs professionnels doivent se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire et d'un justificatif de déplacement professionnel certifiant qu'elles se trouvent dans l'espace public en raison de leur activité professionnelle.

Ce document, établi par l’employeur, est suffisant pour justifier les déplacements professionnels d’un salarié, qu’il s’agisse:

  • du trajet habituel entre le domicile et le lieu de travail du salarié ou des déplacements entre les différents lieux de travail lorsque la nature de ses fonctions l'exige;
  • des déplacements de nature professionnelle qui ne peuvent pas être différés, à la demande de l'employeur.

Il n'est donc pas nécessaire que le salarié se munisse, en plus de ce justificatif, de l'attestation de déplacement dérogatoire.

Le justificatif de déplacement professionnel doit impérativement être rempli et signé par l’employeur. Il contient une rubrique «durée de validité» que l’employeur devra compléter en fonction de l’organisation de travail mise en place au sein de l’entreprise. La durée de validité de ce justificatif est déterminée par l’employeur. Il n’est donc pas nécessaire de le renouveler chaque jour. Cette durée doit tenir compte de l’organisation du travail mise en place par l’employeur (rotations de personnel par exemple) ainsi que des périodes de congé ou de repos.

Si la personne ne dispose pas (encore) d’un justificatif de déplacement professionnel, elle doit impérativement se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire qu’elle doit remplir elle-même. Une nouvelle attestation de déplacement dérogatoire doit être remplie pour chaque déplacement.

En sus des attestations précitées, les travailleurs concernés doivent être en possession de leurs papiers d’identité ainsi que de leur permis de travail.

Les attestations peuvent être téléchargées sur le site suivant: https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestations-de-deplacement-couvre-feu


Plans de protection

Le contenu des plans de protection est réglé dans l’ordonnance COVID-19 situation particulière (en particulier son article 4 ainsi que son annexe).

Pour autant qu’ils aient le droit d’ouvrir ou de tenir une manifestation, les exploitants d’installations ou d’établissements accessibles au public, y compris les établissements de formation, et les organisateurs de manifestations élaborent et mettent en œuvre un plan de protection.

L’Etat de Genève dispose d’une adresse e-mail pour toutes les questions en lien avec les plans de protection et notamment sur les mesures à prendre en cas de maladie supposée ou avérée d’un collaborateur.

Pour plus d’informations sur les plans de protection, voir le site du SECO ou de l’OFSP.


Tests rapides antigéniques au sein des entreprises privées

Le service du médecin cantonal a publié une directive concernant les tests rapides en entreprises.

L'objectif de la directive est de garantir le strict respect de l'utilisation des tests rapides dans les entreprises privées ainsi que la protection des employés.

Le 28 janvier 2021, le Conseil fédéral a élargi les indications aux tests de dépistage pour protéger les personnes vulnérables et contenir les flambées.

La stratégie de test vise en particulier:

  • la prévention et la détection précoce des flambées dans l’entourage des personnes vulnérables (p.ex. les établissements pour personnes âgées) ;
  • les lieux présentant un risque accru de transmission (p.ex. les écoles) pour la prévention ciblée et la détection précoce des flambées et dans le contexte des foyers d'infection non contrôlés.

Les dépistages effectués dans ces situations nécessitent l’autorisation du service du médecin cantonal. La Confédération prend en charge les coûts des analyses pour le SARS-CoV-2 lorsque les critères de prélèvement de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) (document PDF).