Comment bien préparer sa transmission d’entreprise

 | Paru dans Entreprise Romande  | Auteur : Grégory Tesnier
visuel visuel

Transmettre sa société, pour un entrepreneur qui en ressent le besoin ou qui constate qu’il devient sage de réfléchir à un avenir «sans lui» pour sa structure, est un chemin difficile à suivre. En effet, aux difficultés techniques concrètes s’ajoutent des aspects émotionnels qui viennent compliquer la donne. La FER Genève propose depuis neuf ans plusieurs actions et programmes pour aider les chefs d’entreprise désireux de passer la main à franchir les épreuves qui les attendent. Ses initiatives dans ce domaine visent tout particulièrement les sociétés de très petite taille ou de taille moyenne.

«Plus d’un patron sur cinq dit vouloir remettre son entreprise d’ici à cinq ans, ce qui représente environ cinq cent mille emplois. On peut parler de mutation du tissu économique avec un tel changement de génération. En Suisse, plus de 40% des entreprises sont transmises au sein de la famille. Dans 20% des transmissions, l’entreprise est reprise par ses propres collaborateurs. Pour le reste, les entreprises sont transmises à un repreneur externe à la famille ou à l’entreprise. Dans ce dernier cas, la moitié des repreneurs connaissait déjà l’entreprise avant d’envisager de la reprendre.» En rappelant ainsi quelques faits importants dans la préface du Guide de la transmission d’entreprise, publié l’année dernière par la FER Genève, Blaise Matthey, directeur général de la Fédération, mentionne un risque majeur se cachant derrière les chiffres et les données factuelles: «Si le couple cédantrepreneur ne se forme pas, la transmission d’entreprise se transforme en disparition d’un acteur économique». Et de rappeler que certaines études, comme celles, récentes, de Credit Suisse (lire encadré ci-dessous), confirment que cette situation malheureuse concerne plus de 30% des entreprises à remettre! Pour éviter cet écueil, la solution consiste, pour un chef d’entreprise, à se préparer à la future transmission longtemps à l’avance, dès qu’un dirigeant ou qu’une dirigeante atteint 50 ans, si possible! En matière de fiscalité, par exemple, l’élément temporel n’est en effet pas à négliger pour éviter les mauvaises surprises.

Quatre ateliers pour se préparer

La préparation de la transmission d’entreprise ne représente cependant pas toujours une période facile à appréhender pour les dirigeants, en particulier ceux de sociétés de très petite taille ou de taille moyenne. Pour ces chefs d’entreprise qui n’ont pas forcément le temps et l’argent nécessaires pour faire appel à des consultants extérieurs capables de prendre en charge la globalité de la problématique, la FER Genève a choisi depuis un peu moins de dix ans d’agir en proposant un programme spécialement adapté, en trois étapes. Une première aide est apportée à ceux qui s’intéressent aux questions liées à la transmission grâce à des séances d’information qui présentent les aspects généraux à connaître.

Un deuxième soutien offert par la FER Genève, en partenariat avec la Jeune chambre internationale de Genève (JCI), l’Etat de Genève et l’association Relève PME, consiste à proposer un cycle de quatre ateliers sur la transmission d’entreprise, animés par divers intervenants spécialistes dans leur domaine. Les personnes inscrites à ces ateliers, des cédants comme des repreneurs, suivent alors de courtes formations sur les aspects juridiques, financiers et fiscaux à bien maîtriser. Il s’agit pour les chefs d’entreprise, dans le cadre de cette sensibilisation, d’identifier les sujets qui nécessiteront à l’avenir un accompagnement professionnel extérieur et ceux qui pourront être réglés en interne, gain de temps et d’argent à la clé. Dans le détail, les ateliers abordent par exemple les problèmes liés à la valorisation de la société, au déroulement de la transaction, à la gestion des employés, aux phases de négociation ou aux mécanismes du paiement du prix demandé.

Cette deuxième étape du programme de la FER Genève aborde aussi les aspects opérationnels et émotionnels de la transmission d’entreprise. Ces aspects, surtout les facteurs relationnels et émotionnels, sont souvent sous-estimés par les cédants.

Un atelier est donc spécialement destiné à mieux comprendre les enjeux en la matière. «Suis-je sûr que mes enfants pourront ou voudront reprendre ma PME?» «Dois-je faire appel à certains de mes cadres pour me succéder?» «Vais-je réussir à faire le deuil de mon rôle de patron?» Autant de questions à se poser avant la transmission. Lors de cet atelier, l’objectif est également de multiplier les témoignages et les occasions d’échanges entre les participants. Il faut en effet sortir les chefs d’entreprise d’un certain isolement, car un dirigeant en partance se sent souvent seul face aux démarches à mettre en route. Ces dernières impliquent à la fois un saut dans l’inconnu et une nécessaire confidentialité, deux sources potentielles de stress.

La troisième et ultime étape du programme de la FER Genève pour soutenir les dirigeants qui préparent leur succession s’incarne dans le Guide de la transmission d’entreprise, apte à transmettre de façon très complète toutes les informations relatives à la recherche de partenaires, aux méthodes d’évaluation et de fixation du prix, aux pourparlers et aux négociations, au cadre juridique et contractuel, au financement ou à la fiscalité.

Pour plus d’informations


Découvrez d'autres articles

Ces entrepreneurs qui veulent réinventer la gouvernance

Ces entrepreneurs qui veulent réinventer la gouvernance

3 juillet 2018 - Paru dans Entreprise Romande

Y aurait-il une révolution culturelle en cours dans le monde du travail? Parce que ces relations sont toujours plus complexes, nombreux sont ceux qui aspirent à changer les habitudes.

Lire plus
Des entreprises sont encore visées par l’arnaque à l’annuaire

Des entreprises sont encore visées par l’arnaque à l’annuaire

4 octobre 2017 - Paru dans Entreprise Romande

Des arnaqueurs envoient des factures indues et à l’air officiel aux entreprises - une pratique illégale et malheureusement répandue. Si l’on paye l’une d’elles par erreur, il ne faut en aucun cas...

Lire plus
Les seniors coûtent-ils trop cher? Une impression faussée

Les seniors coûtent-ils trop cher? Une impression faussée

24 juillet 2017 - Paru dans Entreprise romande - le magazine

Officiellement, et les déclarations finales de la Conférence nationale sur les travailleurs âgés organisée chaque année le disent, «les personnes de plus de 50 ans jouent un rôle de plus en plus...

Lire plus